Stop CETA et après?


Vendredi 23 mars 7h - 16h
Samedi 24 mars 9h30 - 13h

Rue du Congrès 17-19, 1000 Bruxelles

Aidez-nous à stopper CETA et d’autres traités qui portent atteinte à nos droits.

Vendredi le 23 mars, nous organisons une action symbolique adressée au Parlement fédéral qui va voter très prochainement la ratification du CETA. L’action aura lieu à partir de 7h du matin.

À partir de 10h, un séminaire analysera le bilan de la campagne «STOP TTIP & CETA» et proposera des pistes d’action pour la suite. Pour ceux qui ne peuvent pas se libérer pendant toute la journée, il sera également possible de ne participer qu’à la session de 12h à 14h, qui se focalisera sur les prochains défis et alternatives.

Samedi le 24 mars on prépare la suite des festivités contre le CETA et d’autres accords commerciaux européens néfastes! Inscription obligatoire pour que l’organisation puisse bien programmer ce moment.

ACTIONS PASSEES

La ratification du CETA a commencé


La ratification du CETA a débuté aux niveaux flamand et fédéral, mais nous n'abandonnons pas: nous jurons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que, comme prévu dans la Constitution, chacun ait son mot à dire sur le CETA. Samedi le 27 janvier, nous prêtons le "Serment de Borgerhout" pendant des actions partout en Belgique.

Mardi le 30 janvier, nous mettrons au point notre stratégie. Tout le monde est invité à cette assemblée d'initiatives citoyennes, à 19h chez Greenpeace (Chaussée de Haecht 159, Bruxelles, près de la Gare du Nord).

AGENDA:

1. Aperçu des initiatives citoyennes
2. Situation de la ratification du CETA
3. Discussion d'une contre-stratégie CETA
4. Préparation de l'assemblée des communes hors TTIP, CETA, ... le 3 mars
5. Site nottip.be, finances et organisation

Audition publique au Parlement Flamand


Mardi le 7 novembre à partir de 13h, Luc Hollands (agriculteur bio et activiste de Fourons) et Kitty Snieders (Greenpeace) vont mener le débat avec les représentants du peuple, dans le Parlement Flamand. Cette audition publique provient d'une petition, signée par plus de 15.000 citoyen(ne)s, dans laquelle on demande un référendum sur le CETA.